01 avril 2008

Ange

Sans_titre_1_copie

Un classique dans son genre pour ceux qui suivent mes écrits ^^



Ange


Elle se souvient d'avoir été heureuse
Elle se souvient d'avoir été amoureuse
Elle se souvient d'une vie pleine de rires
Elle se souvient de réveils en sourires
Elle se souvient d'un temps si limpide
Que même l'eau la jalousait, elle si vive.

Elle se souvient d'une déchirure
Intense douleur dans cet air si pur
Elle se souvient d'avoir abandonné
La joie, les rires, pour toute l'éternité
Elle se souvient se souvient d'avoir tant hurlé
Que sa belle vie était désormais brisée.

Elle se souvient d'avoir descendu
Les escaliers d'un immeuble désormais inconnu
Elle se souvient d'avoir fait demi-tour
Il n'y avait personne sur les alentours.
Elle se souvient d'un rire enfantin
Qui la brisa, parfois il ne faut rien.

Elle se souvient avoir pris le dernier escalier
Le plus dangereux, celui de sécurité
Sans réfléchir, elle arriva là-haut
Et eut l'impression d'être un grand oiseau
Elle se souvient avoir avancé lentement
Vers le grand vide qui s'étendait maintenant
Elle se souvient n'avoir rien sentit
Alors qu'enfin elle était au paradis.

Elle se souvient de tristes instants
Qui se dissipent maintenant.
Elle voit les cris de tous ses amis
Qui ne comprennent pas et elle, elle elle rit
De la paix qui l'a enfin enveloppé
De la douleur qui va les enserrer.

Elle se souvient d'avoir été humaine
Elle sait maintenant que tous les chemins mènent
A un endroit que tous voudraient connaître
Une seconde fois, afin de renaître.

Un joli ange sourit tendrement
Elle les vois tous, si simplement
Qu'elle en pleurerait de cette simplicité
Qu'elle en danserait de s'être enfin en allée.

Mais en bas qui peut comprendre les anges ?
On ne voit que sa propre vengeance
Contre la vie qui ose nous prendre
Si tôt, ça ne peut que surprendre.
On ne songe pas à la douceur
Que peut enfin vivre notre âme-sœur

L'être est beaucoup trop, bien trop égoïste
Pour crier et n'être que triste.
Alors qu'enfin la délivrance est là
Mais il n'y a personne qui la voit.
Il faut être ange pour bien la connaître
Il faut être ange pour enfin renaître.

Elle se souvient de douloureux soupirs
Elle se souvient de jolis sourires
Et maintenant, la voilà libérée
De toutes ses anciennes peurs qui l'entravaient.

Un joli ange vole au-dessus des nuages
Il n'y a que moi qui le voit au passage.
Mes yeux sont tristes mais mon âme est sourires
Pour sa liberté qui lui est enfin acquise.
Elle se souvient d'une vie banale,
Rien de glorieux, pas à mettre dans les annales

Et maintenant la voilà qui disparaît
Vers l'immense océan étoilé...

Posté par Tinuviel à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ange

Nouveau commentaire